background img

Album de la semaine: Clutch – Psychic Warfare (2015)

3326

Si ça ne s’est pas encore vu (ce qui serait très étrange), chez Jack 3.5mm on aime plutôt bien Clutch. Clutch, c’est un groupe américain qui fait du stoner depuis 1991 et, au fil des années, le groupe a su créer son propre style mélangeant savamment stoner, blues et rock… Toujours composé des mêmes musiciens depuis 20 ans, Clutch est mené par leur chanteur Neil Fallon dont la voix constitue une des caractéristiques du groupe.

En 2013, Clutch avait levé la barre très haut avec leur opus « Earth Rocker », ainsi l’arrivée de « Psychic Warfare » en novembre dernier a soulevé quelques doutes. En effet, pour certains il s’avérait difficile de faire mieux que son successeur. C’est là que Clutch nous prouve une fois de plus son talent, car le groupe a su tout de même relever le défi en nous dévoilant un album tout aussi puissant que diversifié, possédant la fraîcheur de la nouveauté !

clutch-psychic-warfare

« Psychic Warfare » s’ouvre sur« The Affidavit » une invitation pure et simple: « Alright well, why don’t you just go ahead and have a seat right there. Here’s a pad of paper and pen. And… Well Why don’t you just, why don’t you just start at the beginning now? ». Clutch veut nous dire quelque chose et commence par nous lancer au visage « X-ray visions », titre énergique qui nous donne une idée de ce que l’album a à nous livrer. Le tout s’enchaîne avec des morceaux variés et agressifs tels que « Firebirds », « Your Love is Incarceration », « Noble Savage, » and « Behold the Colussus ». « Psychic Warfare » se compose également de titres au rythme plus lent et solennel comme nous l’illustre avec beauté « Our lady of Electric light » précédée d’une intro « Doom Saloon » sur laquelle les guitares résonnent avec lourdeur. Dans le même état d’esprit, « Son of Virginia » vient clôturer merveilleusement bien cet album sur la pesanteur du blues et la puissance du stoner.

« Psychic Warfare » est un album qui déboîte et possède une fois de plus la magie unique de Clutch : pari relevé une haut la main !


Article Tags: · · ·
12
https://twitter.com/PresciHelsinki

Après avoir passé 7 ans à Helsinki où elle travaillait pour Metal Sickness, Prescillia contribue régulièrement sur Jack 3.5mm en écrivant des chroniques d'album, live reports et interviews de groupes. A côté de ça, elle est étudiante en Master Web éditorial à Poitiers et bientôt chargée de com' auprès de groupes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *