background img

Reporting Hellfest 2014 : le vendredi

3479

Légèrement déçus par l’édition 2013, on attendait beaucoup du Hellfest 2014. Pour le dire tout haut, on avait de gros doutes sur la capacité du festival et du site à pouvoir accueillir autant de personnes et les faire passer de bons concerts dans de bonnes conditions. Voyons ce que ça a donné cette année, au cours de trois petits articles sur les trois jours…

hellfest-vend-1

“On est bien”

C’est vraiment le truc qui est à retenir cette année, en dehors des performances de groupes, qu’on verra plus tard. Le site fait la même taille que les années passées, mais beaucoup d’accès et de passages ont été repensés. Le market a été écarté du site et placé à l’entrée, ce qui a eu 2 conséquences directes : on circule mieux et on circule plus vite.

On a pu facilement jongler entre différents concerts qui passaient en même temps, et faire moitié-moitié, en passant des scènes principales à la Valley en quelques minutes. Vraiment très appréciable, puisque pour moi, c’était le gros point noir des dernières éditions du Hellfest (depuis l’agrandissement du site en fait). Un grand bravo.

Idem pour les toilettes et restauration, les équipements ont été revus à la hausse et un peu mieux repartis pour couvrir tous les besoins.

L’après-midi : entre Kadavar et Rob Zombie

Arrivé au cours de la journée de vendredi, le temps d’installer les tentes, de passer prendre sa place, on a foncé direct à Kadavar. Déjà vu en concert, ces allemands sont une valeur assez sûre, et ils nous l’ont encore prouvé : en 10 secondes, le public est de leur côté et ça headbang bien comme il faut. Autant le dire tout de suite, on a surtout jonglé entre les scènes principales et la Valley (scène hard / stoner).

hellfest-vend-2

On fonce ensuite à Rob Zombie pour un set vraiment décevant. J’aime beaucoup Rob Zombie, leur dernier passage était vraiment un show énorme, hellfest-vend-3mais là, un truc n’allait pas. Soit parce qu’il faisait jour, mais ils n’avait pas l’air bien bien “ensemble” sur scène, pas super carré. Et ça se ressentait beaucoup au niveau du public. Dommage.

 

La soirée, Iron Maiden et compagnie

Petite pause et on se sépare pour aller voir Kataklysm et Iron Maiden. Iron Maiden déjà, qu’on attend au Hellfest depuis de longues années ne m’ont pas convaincu. Idem, j’aime beaucoup Iron Maiden, je suis le premier à reprendre les hymnes du groupe, mais en arrivant 30 minutes avant le début du concert, impossible de trouver une place, toute la plaine devant les scènes principales était saturé de monde, impossible de voir correctement le concert. Heureusement, les écrans géants ont pris le relais… C’est un peu notre faute, il aurait fallu venir 1 heure plus tôt j’imagine. Kataklysm, de leur côté, ont bien assuré le show.

hellfest-vend-4

Pause manger, puis retour pour attendre Electric Wizard, mais du bout de l’oreilles, on entend Slayer et on va voir rapidement ce que ça donne depuis le départ du regretté Jeff Hanneman, pour un Rainin’ Blood à l’ancienne. Ça marche toujours, mais, c’est indéniable, Slayer a perdu un membre important, ça se voit.

Un vendredi bien rempli qui s’achève par une bonne bière et un repos bien mérité, pour assurer la journée du samedi.


Article Tags: ·
57
http://www.enguerranweiss.fr

Enguerran a aidé Pierre à lancer Jack 3.5mm et y contribue régulièrement, en publiant des chroniques d'albums, du test de matos et gère toute la machinerie du site. A côté de ça, il est designer et développeur web indépendant.

Comments

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *