background img

Hellfest 2015 : report jour 2

2500

Suite de notre report sur le Hellfest 2015, avec toujours beaucoup de groupes, beaucoup de bières, beaucoup de soleil. Après une bonne nuit en camping de fortune, on attaque le samedi de cette édition 2015 assez fraichement, ce qui est assez étonnant finalement.

DSCN1517

Autres nouveautés 2015 : Cashless, snacks et piste de skate.

A part les aménagements divers dont on a parlé, il faut aussi revenir sur quelque chose de crucial: la nourriture. Cette année, le Hellfest a proposé des stands estampillés « snack Hellfest », qui, via la carte Cashless (un moneo, assez pratique finalement) nous permettait de nous procurer une petite collation rapidement, donc bien pratique entre 2 concerts. Juste quelques points noirs :

  • vu que c’était le plus simple à se procurer, on ne mangeait quasiment que ça, et vu que ces petits trucs étaient assez peu nourrissant (2 galettes de pommes de terre, une garniture au milieu), on en enfilait 10-15 par jour
  • sans faire la fine bouche, ce sont des ingrédients d’une qualité fast-food : boeuf recomposé, viande « goût porc », et préparation à base de volailles ou de poisson.
  • les végétariens, allez voir ailleurs, le Hellfest n’a rien prévu pour vous ici (enfin si : cookies ou muffins)

Bon, remettons les choses dans le contexte, c’était l’année de mise en place de ce système, nul doute que ce sera revu aux éditions suivantes.

DSCN1555

À noter aussi, une piste de skate au milieu du site, ce qui change un peu en matière d’animation mine de rien.

De Merauder à ZZ Top

On commence la journée avec Merauder à la Warzone. Les mecs ont la patate et réveillent bien le monde qui s’était amassé pour les voir à 15h. Un petit crochet devant Airbourne, et même si je suis pas fan de ceux qu’ils font, il faut admettre qu’ils assurent bien : panne technique, plus de sono pendant 5-10 minutes, ils arrivent quand même à assurer le show, sous les hués de la foule envers la tente des ingés son.

DSCN1547

On est resté devant la même scène pour Slash, juste pour entendre Sweet Child O’Mine, ce qu’il a fait 🙂

Détour pour voir Brant Bjork, pionnier du stoner, sous The Valley. 

Détour pour voir Brant Bjork, pionnier du stoner, sous The Valley.

On passe voir Brant Bjork rapidement avant d’aller se placer pour voir les vieux ZZ Top, avec une plutôt bonne place par rapport à leur dernier passage. ZZ Top c’est cool, ça bouge pas trop, et finalement, comme on les avait déjà vu il y a 2 ans et que le show n’a pas du tout bougé, on est pas resté longtemps.

DSCN1568

 

Retour sous The Valley pour Orange Goblin. Déjà parce que je ne les avais jamais vu (à leur dernier passage, la tente était complètement bondée), et parce que Orange Goblin, ben j’aime bien. Entre A Eulogy for the Damned et leur dernier album Back from the Abyss, on peut dire qu’ils ont des tubes à défendre, et cette fois, la tente avait le bon format pour les accueillir.

DSCN1578

Orange Goblin

On a ensuite profité pour la première fois de la grande roue du Hellfest, devant Faith No More. Attraction pour touristes ? Je sais pas, c’était quand même assez appréciable : on voit le site dans son ensemble, et si on a pas le vertige pour y monter, on a de quoi devenir agoraphobe en voyant la masse pressée devant les scènes sur une centaine de mètres, au bas mot.

Fait No More depuis la grande roue

Fait No More depuis la grande roue

On retourne ensuite à The Valley voir rapidement Triggerfinger. Parce que bon, on avait déjà vu Scorpions et que c’était pas top, vraiment pas, on s’était dit qu’on reviendrait pour les deux derniers morceaux : Still Loving You et Rock You Like a Hurricane. Ce qu’on a effectivement fait, et il faut l’admettre, ça m’a réconcilié avec Scorpions en live. C’était propre musicalement, et agrémenté de feux d’artifices, plus de patate que la dernière fois. Ça fait pas tout, mais bon, la dernière fois qu’on les a vu, c’était mou musicalement et le show était un peu ennuyeux. Pas cette fois.

Et on finit avec Marilyn Manson, que je voulais absolument voir. Alors rapidement :

  • côté positif : il a fait des vieux albums (Mechanical Animals, Antichrist Superstar, Holy Wood, et Smells Like Children)
  • côté négatif : niveau show, c’était le minimum syndical, Scorpions ont plus assuré. C’est dire. Et quand on a suivi Marilyn Manson dans ses scandales sur scène dans les années 90, on se dit qu’il a bien perdu la main.
Oui, c'est Marilyn Manson.

Oui, c’est Marilyn Manson.

On revient vendredi pour le 3ème jour et bilan de cette édition 2015 !

Pour retrouver quelques photos, vidéos :


Article Tags: · · · · ·
57
http://www.enguerranweiss.fr

Enguerran a aidé Pierre à lancer Jack 3.5mm et y contribue régulièrement, en publiant des chroniques d'albums, du test de matos et gère toute la machinerie du site. A côté de ça, il est designer et développeur web indépendant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *