background img

Album de la semaine : Trepalium – Voodoo Moonshine (2014)

4139

Ça fait un petit moment que j’ai ce disque dans les oreilles, mais il me fallait un petit moment aussi pour bien comprendre pourquoi et comment en parler. Bon déjà, l’album ne partait pas gagnant, tant j’avais entendu Harun (le guitariste) me dire plus ou moins que cet album allait être bien au dessus de tout ce que Trepalium avait fait : je m’attendais forcément à beaucoup avec ce Voodoo Moonshine. Et pourtant…

Trepalium déjà, c’est qui ? Sur le papier, c’est un groupe de death métal de Poitiers et ses environs qui a vu le jour en 2000 si on se fie à Wikipédia. Concrètement, pourquoi Trepalium font parler d’eux ? Parce que ce n’est justement pas du death métal, de mon point de vue. Voyez plus le groupe comme un descendant direct de Pantera, qui a su évoluer sans renier ses origines et plus encore dans cet album, Voodoo Moonshine, où le groupe renoue avec la Nouvelle-Orléans (trucs vaudous, jazz hot, etc.).

En fait, pour moi cet album est l’aboutissement de Trepalium, ce que je veux les voir faire depuis qu’ils ont sorti Alchemik Clockwork of Disorder. C’est vraiment subjectif : le groupe mise tout sur des rythmiques très groovy, une ambiance plus chaleureuse que les précédents albums, et se fait accompagner sur plus de la moitié de l’album par des musiciens de jazz. Ce qui ne sera sans doute pas au gout des bons vieux métalleux.

Ce virage n’est ni nouveau et ni complet pour le groupe (pensons au morceau Sick Boogie Murder par exemple), mais après avoir imposé leur album XIII (qui a été unanimement salué), il fallait prendre un assez gros risque pour sortir ce Voodoo Moonshine, qui en est à l’opposé en quasiment tous points et le réussir comme ils le font, je pense qu’il faut une certaine maturité de composition et de groupe pour pouvoir réussir ça. Ils font leur style, il le maîtrise, et ça annonce que du bon pour la suite.

A noter : le groupe tourne encore pour défendre cet album (http://www.infoconcert.com/artiste/trepalium-30853/concerts.html) (Trepalium, en live, ça dépote bien) et l’album est dispo en téléchargement pour 7€.


68

Enguerran a aidé Pierre à lancer Jack 3.5mm et y contribue régulièrement, en publiant des chroniques d'albums, du test de matos et gère toute la machinerie du site. A côté de ça, il est designer et développeur web indépendant.

Leave a Comment

Your email address will not be published.