background img

Hellfest 2015 : report jour 1

3291

De retour de cette édition 2015, voici notre petit report du week-end dernier ! Au programme : beaucoup de groupes vus, beaucoup de très bons, une super orga et tout ça avec des photos pas géniales et sous un soleil de plomb. Et quelques bières, au passage, soyons sérieux.

Une orga au petits oignons

Déjà commençons par les particularités de cette année. Le Hellfest continue de serrer les boulons d’une orga déjà bien rodée. Malgré les 140 000 personnes, on arrive presque tout le temps à circuler tranquillement, à se trouver une place à l’ombre et à aller évacuer la bière. C’est loin d’être un luxe, mais avec 140 000 personnes, c’est loin d’être aussi simple : axes de circulation aménagés en dur, à peu près 12km de latrines, une réduction du nombre de places (150 000 places vendues l’année dernière contre 140 000 cette année) et des tentes (the Valley, Warzone, the Altar, the Temple) dont la taille a été augmentée et qu’il serait difficile de parler encore de tentes. Non, elles sont vraiment gigantesque et peuvent accueillir de grosses têtes d’affiche confortablement.

On est bien. Le seul point noir doit être le passage pour la Warzone, qui est un véritable goulot d’étranglement aux heures de pointe.

Motörhead, Envy et Cradle of Filth

Après avoir loupé Billy Idol, à mon grand regret, on arrive à temps pour voir Motörhead sur la scène principale. Lemmy et sa bande n’ont pas trop perdu et même si on les avait déjà vu en 2013, c’est toujours bon à voir. On s’éclipse vite fait pour un groupe que j’aime beaucoup : Envy, sous the Valley. J’avais déjà vu ce groupe aussi, et justement, je voulais absolument y retourner. Envy c’est un mur de son, des harmonies en veux-tu en voilà, en japonais. Et en live, pareil, on reste scotché, hypnotisé. On était pas les seuls visiblement, puisqu’ils ont bien rempli the Valley.

DSCN1447

Une fois fini, on va vite fait voir l’intro de Cradle of Filth. Bon, Cradle ont fait de bonnes choses, pas tout le temps, mais quand même. Et par chance ils commencent par ces bonnes choses (je crois me souvenir que ça devait être Dusk and her embrace ?), bref, belle surprise !

DSCN1457

Envy

Mastodon et Meshuggah

Et venons-en à Mastodon. Vu que je ne suis pas très réceptif à leur dernier album, comme mes comparses, l’idée de commencer dessus est selon moi assez discutable. Ils assument, c’est vrai, mais commencer sur un morceau comme High Road, ça se défend difficilement pour des mecs qui ont fait un album comme Blood Mountain. Très déçu donc, on est vite parti.

Meshuggah

Meshuggah

On finit sur Meshuggah, que je n’étais pas extrêmement emballé de voir, vu que la dernière fois m’avait laissé un souvenir assez froid (plein jour, grande scène, il pleuvait, en 2011 je crois). Et bien non, on est sous The Altar, il est quasiment minuit, il n’y a pas tant de monde que ça et ça passe tout seul, au point de faire les cons dans le pit, pour changer.

On passe faire un tour voir les Dead Kennedys, et on fait un crochet pour voir la fin de Slipknot (et donc voir leurs morceaux du premier album) et on rentre au camping, manger, dormir.

La suite demain 🙂

Pour retrouver quelques photos, vidéos :


Article Tags: · · · · ·
58
http://www.enguerranweiss.fr

Enguerran a aidé Pierre à lancer Jack 3.5mm et y contribue régulièrement, en publiant des chroniques d'albums, du test de matos et gère toute la machinerie du site. A côté de ça, il est designer et développeur web indépendant.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *